Jumboisation (rallongement)

Cette opération qui consiste à découper un bateau au creux le moins important et d’ajouter un tronçon de coque neuve intermédiaire afin d’en augmenter sa capacité est une pratique très bien maitrisée par nos chantiers.

contacteznous

Pourquoi la séparation de l’avant du navire et de l’arrière se fait-elle au creux le moins important ?

Parce qu’elle permet dans le cas d’un bateau rampé de prolonger ce rampage et ainsi masquer l’endroit de cette séparation. Le tronçon neuf venant se placer entre l’avant et l’arrière prolongera le rampage et déplacera ainsi le creux le plus bas, de ce fait l’endroit du rallongement sera difficilement repérable, voire impossible à repérer dans le cas d’un bateau soudé.

Dans certains cas le choix de la découpe de séparation peut-être déplacé, mais cette solution présente le désavantage d’augmenter le coup du rallongement. En effet il conviendra alors afin de prolonger les formes, de modifier la ligne de pont, donc le pont lui-même.

Dans le cas d’une construction sans rampage le choix de l’endroit de la découpe n’est plus imposé par ce creux le moins important, celui-ci étant constant.

Dans quelles conditions s’effectue cette opération ?

Cette opération même si elle est bien maîtrisée par notre chantier naval ne s’effectue pas sans conditions.

  • Une déclaration accompagnée de plans et d’une note de calcul doit être envoyée aux administrations concernées (VNF, DRIEA, PORT DE PARIS, voire dans certaines communes, à l’architecte de celles-ci). Le début des travaux étant conditionné par leurs autorisations.
  • Dans le cas d’un bateau servant d’habitation, la coque du bateau doit être complétement accessible de l’intérieur sur 1 mètre de part et d’autre de la coupe.
  • Les réseaux d’électricité, d’eaux (potables, grises ou noires) de gaz et de Fuel doivent être neutralisés et déposés sur environ deux mètres

Les échantillonnages des différents profilés, poutrelles et tôles peuvent, si les notes de calcul le déterminent, être modifiés.

Peut-on rallonger n’importe quel type de bateaux ?

Non ! Tous les bateaux ne peuvent pas être rallongés certaines contraintes sont déterminantes dans le choix du type de navires pouvant être rallongés.

  • Le fond de la coque doit être parallèle à ce que l’on appelle la ligne d’eau.
  • L’ensemble des lignes du bateau doivent pouvoir être prolongées sans gêner au prolongement des autres lignes. Premier exemple : entre la ligne de pont et la ligne de den-bord ou entre la ligne de fond et la ligne de pont.  Second exemple dans le cas d’un chalutier, le rallongement n’est pas possible  sans faire que cela ne se voie. Par ailleurs la fluidité des formes ne serait plus assurée et par conséquent son comportement de flottabilité et de stabilité s’en verrait modifié.

Pourquoi le choix du rallongement ?

Il permet d’augmenter la capacité de charge ou d’espace sans changer de bateau et par conséquent à moindre frais.

Existe-t-il d’autres moyens d’augmenter la capacité d’un bateau ?

Oui, l’élargissement d’un bateau est, dans certain cas possible, Il peut également être associé à un rallongement.

Le  rehaussement des bordés de murailles  peut aussi être réalisé. Il permet à un bateau de transport d’augmenter le volume de sa cale tout en gardant sa longueur, ce qui peut avoir de l’importance par rapport aux écluses.